Economie circulaire

RÉCUPÉRATION DE MÉTAUX DE TERRES RARES À PARTIR D'AIMANTS PERMANENTS

GPM Rouen a développé une nouvelle approche écologique pour le recyclage des aimants permanents Nd-Fe-B revêtus de Ni-Cu inclus dans les disques durs d'ordinateurs collectés comme déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE). Dans un réacteur fermé, les aimants enrobés sont chauffés à 250°C dans de l'eau mélangée avec du chlorure de sodium jusqu'à 18 h. Tout d'abord, le traitement hydrothermal induit l'élimination du revêtement métallique récupérable par tamisage. Ensuite, la phase riche en Nd réagit avec l'eau, conduisant à la formation de Nd(OH)3. L'hydrogène atomique est absorbé par la phase Nd2Fe14B, conduisant à la formation de Nd2Fe14BHx. L'expansion volumique de la phase intergranulaire, en relation avec la formation de Nd(OH)3, conjointement avec l'expansion du réseau de la phase Nd2Fe14BHx provoque la désintégration des aimants. Enfin, Nd2Fe14BHx est oxydé par l'eau en Fe3O4 et Nd(OH)3. Les cristaux de Nd(OH)3 peuvent être isolés des cristaux de Fe3O4 par séparation magnétique. Ce procédé est donc un moyen facile d'extraire les terres rares des aimants permanents trouvés dans les DEEE. Il utilise les principes de conception de chimie verte et peut être appliqué à de grandes quantités de déchets magnétiques.

Image SEM d'un cristal Nd(OH)3.

Image SEM d'un cristal de Nd(OH)3 durant le processus de recyclage.

"Recovering Rare Earth Elements from Nd–Fe–B Permanent Magnet", ACS Sustainable Chem. Eng., 4, 6455 (2016)